Histoire du Forex

Le Forex est la contraction du terme anglais Foreign Exchange, désignant le  marché des changes ou marché des devises. Le Forex est actuellement le deuxième marché financier mondial après le marché des taux d’intérêt. L’échange de devises existait déjà avant la Seconde Guerre mondiale, mais aucune institution ne gérait les changes des différents systèmes monétaires. Le marché des devises étrangères connut un plein essor dans les années 30 avec la prospection de l’économie anglaise. A cette époque, la Livre sterling était devenue la devise d’échange de base du monde des affaires. Mais après la Deuxième Guerre Mondiale, l’économie anglaise, voire mondiale, s’est effondrée et a entrainé une instabilité de la balance économique mondiale. Les États-Unis sont devenus par la suite les principaux acteurs sur l’économie internationale et le marché des devises étrangères.

L’accord de Bretton Woods et du Smithsonian

Après la Deuxième Guerre mondiale, la balance économique s’est effondrée avec la chute de la Livre sterling. 45 pays membres de l’ONU se sont réunis à Bretton (ville de l’est du New Hampshire – États-Unis) pour trouver une solution pour rétablir l’ordre économique mondial et par conséquent, réinstaurer une base stable pour les marchés des changes.

Le dollar US était devenu la devise mondiale de base avec une parité Or fixe de 35 dollars l’once d’or et les autres devises mondiales ont été calées sur lui. Depuis, le dollar plus était utilisée comme devise de base étant ses parités fixes qui lui rendait impossible de spéculer.

L’accord de Bretton Woods a donné naissance au FMI (Fonds Monétaire International) et à la BIRD (Banque internationale pour la reconstruction et le développement). Ces deux institutions ont été fondées pour venir en aide aux pays en voie de développement et assurer une stabilité dans la balance économique. L’Accord de Bretton Woods est la première grande étape dans la stabilité du système monétaire international et la naissance du Forex.

La deuxième grande étape de l’histoire du Forex est la signature de l’accord du Smithsonian en 1971 qui donnait une grande liberté de changes aux différentes devises étrangères. En effet, le Président Nixon a suspendu la convertibilité du dollar US en or et toutes les monnaies étaient devenues flottantes. À partir de 1971, les taux d’échange variaient principalement en fonction de l’offre et de la demande

Forex : un marché interbancaire

Actuellement, le marché interbancaire où on échange les devises l’une contre l’autre est le Forex.  Le Forex est le nom qu’on a donné au marché des changes ou marché des devises. Le principe du flottement libre reposant sur l’offre et la demande domine le marché mondial et non seulement des devises étrangères avec des taux de change qui varient continuellement.

Le marché du Forex est ouvert 24h/24 sur 5 jours sur 7. Le trading sur le marché des changes étaient de  4 trilliards (4 000 milliards) de dollars de change quotidiennement  en 2010, selon la BRI (Banque des règlements internationaux). Les devises qui occupent la plus grande partie des changes sont l’EUR/USD suivi de l’USD/jpy et du GBP/USD.

En effet, sur le marché des devises, il existe huit monnaies principales à savoir le dollar, l’euro, le yen et la livre sterling, mais les autres devises dites secondaires passent par la parité devise principale/devise secondaire. Cependant, elles ne peuvent pas s’échanger entre elles, sauf exceptions. Mais ces devises connaissent un succès dans l’économie internationale avec les pays émergents comme le Brésil, Singapour et la Corée.

Jusqu’à ce jour, Londres réunit 36.7 % des échanges mondiaux (numéro un mondial), les États-Unis détiennent 17.9 % de la part de marché, suivit du Japon 6.2 %, quant à la France son taux est de 3%. Malgré l’ascension de l’euro, le dollar reste la monnaie la plus utilisée du marché, avec un pourcentage moyen de 80 % des échanges quotidiens en 2010.

Gerome Rousseau

Trader sur différents sites depuis plusieurs ans et passionné par le monde du forex.